La station d'interconnexion de Pitgam. GRT GAZ
Home Actualités LE HUB CO2 DE DUNKERQUE, 1ER HUB CO2 DE FRANCE
Retour aux Actualités

LE HUB CO2 DE DUNKERQUE, 1ER HUB CO2 DE FRANCE

Représentant un niveau d’émissions de près de 16 MT de CO2, le grand bassin dunkerquois travaille à la création d’un Hub CO2. Cette infrastructure permettrait d’accélérer la décarbonation de la plateforme industrialo-portuaire de Dunkerque et de son arrière-pays et, ainsi, atteindre les objectifs de baisse des émissions de CO2 le plus rapidement possible.

La première phase du Hub CO2, le projet D’Artagnan, porté par Air Liquide France Industrie et Dunkerque LNG a reçu le label PCI (Projet d’Intérêt Commun) de l’Union européenne et plusieurs projets liés à la captation du CO2 dans les usines ont été lauréats du Fond pour l’Innovation de l’UE, notamment CalCC de Chaux et Dolomies du Boulonnais (Lhoist) et K6 d’Eqiom.

Les maillons du Hub CO2 dunkerquois

Ce projet serait constitué d’un réseau de canalisations pour le transport du CO2 et d’un terminal de réception, liquéfaction puis stockage avant expédition ou réemploi.

Le Hub CO2 offrirait des capacités de collecte, transport, liquéfaction, stockage intermédiaire à des industriels locaux, régionaux voire nationaux et pourrait évoluer en fonction des acteurs qui souhaiteraient s’y connecter grâce à des “nœuds”.

Le terminal portuaire de conditionnement et d’exportation du CO2 serait installé à proximité immédiate du terminal méthanier de Dunkerque exploité par Dunkerque LNG (filiale du groupe Fluxys) dont la localisation offre une proximité avec de nombreux industriels locaux et un accès direct à la mer. Le CO2 stocké, pourrait alors être soit chargé sur des navires adaptés, en vue de son expédition vers des puits de stockage naturels en Mer du Nord, soit réutilisé.

La capacité projetée du terminal CO2 est de 1,5 MT/an de CO2 collecté et expédié dans un premier temps (volumes CO2 d’Eqiom et de Chaux et Dolomies du Boulonnais du groupe Lhoist), puis de 2 MT/an en prenant en compte la connexion au Hub d’ArcelorMittal. Des capacités supplémentaires pourraient être envisagées en fonction des besoins exprimés par les industriels du bassin et des financements. Les travaux pour les premiers tronçons pourraient être lancés à partir de 2025 pour une mise en service du réseau fin 2027.

Maillon essentiel de la chaîne de décarbonation, les projets de stockage définitif dans des puits de carbone géologiques (des formations géologiques sous-marines profondes) font notamment partie des leviers validés par le GIEC et soutenus par l’Etat dans le cadre de la décarbonation de l’industrie nationale et européenne. Il existe aujourd’hui d’importants sites et projets de stockage en Mer du Nord accessibles via les installations maritimes du Port de Dunkerque.

Des procédés fiables et efficaces depuis plus de 50 ans

Les procédés de captation, transport et stockage de CO2 ont fait la preuve de leur fiabilité et de leur efficacité. Ils sont en effet utilisés depuis plus de 50 ans dans une trentaine de puits à CO2 dans le monde et ont déjà transporté et stocké définitivement environ 300 millions de tonnes de CO2

Le captage, le transport et le stockage de CO2 dans des couches géologiques profondes représentent une technologie incontournable de lutte contre le réchauffement climatique. C’est le « puits de carbone géologique », un moyen supplémentaire à notre disposition pour tenter de ne pas dépasser l’augmentation de 1,5°C comme visé par l’Accord de Paris. En effet, malgré tous les efforts réalisés par les industriels et les technologies innovantes mises en place pour réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère, du CO2 résiduel persiste. Il faut alors le capter pour éviter qu’il ne s’échappe dans l’air et n’augmente encore l’effet de serre. Renvoyer le CO2 sous terre est en quelque sorte remettre le carbone là où on l’a pris, puisque nous avons extrait sous terre du carbone fossile (charbon, gaz naturel, pétrole) qui, en brûlant pour nos besoins énergétiques, a libéré du CO2.

Dans le cas du hub CO2 de Dunkerque, le CO2 serait stocké temporairement dans des containers en surface avant d’être transporté en bateau vers les sites de stockages géologiques sous le plancher de la mer du Nord, en Norvège notamment, où des sites de stockage existent depuis 1996.

Isabelle CZERNICHOWSKI-LAURIOL
Spécialiste internationale du captage et stockage de CO2 , Présidente émérite de CO2GeoNet (réseau d’excellence européen sur le stockage géologique de CO2), ancienne collaboratrice du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM)

collecte, transport et stockage dans le Hub de Dunkerque

Collecte, transport et stockage dans le Hub de Dunkerque

DUNKERQUE, TERRITOIRE D’INDUSTRIE ET DE MOBILITÉ DÉCARBONÉES

Découvrez notre brochure
photo de couverture de la brochure décarbonation 2023