panoramique Dunkerque port
Home Investissements Méthanisation : 3 études importantes à Dunkerque
Retour aux Investissements

Méthanisation : 3 études importantes à Dunkerque

Méthanisation : 3 études importantes à Dunkerque

Le territoire de Dunkerque travaille depuis plusieurs années à la transition économique, écologique et énergétique de son territoire. Dans ce sens, plusieurs projets innovants sont en cours ou à l’étude sur le territoire, notamment dans les domaines de l’industrie, du numérique, de l’énergie. Dunkerque dispose également de laboratoires et d’équipements uniques nécessaires à cette transition.

L’Université du Littoral Côte d’Opale partenaire des industriels 

L’Université du Littoral Côte d’Opale (ULCO) est un partenaire privilégié des industriels des filières de méthanisation et de GNL. Son laboratoire UCEIV, composé d’une soixantaine de chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants, travaille depuis plusieurs années déjà sur ces sujets, à travers des recherches sur le reformage catalytique ou la méthanation, par exemple. Par ailleurs, son institut de recherche sur le froid industriel, Innocold, accompagne les industriels dans leurs projets de développement.

Trois sujets de recherche de l’UCEIV concernent la filière de la méthanisation

  • La purification du biogaz: Plusieurs procédés de purification du biogaz, indispensable avant toute utilisation, existent déjà sous forme biologique ou chimique. A l’UCEIV, les chercheurs explorent une troisième voie, moins corrosive, qui serait aussi moins onéreuse et plus performante.
  • Le reformage catalytique: Actuellement, une fois le biogaz purifié, celui-ci peut être injecté directement sur les réseaux de gaz naturel ou bien servir à produire de l’électricité. Toutefois, l’électricité ainsi produite bénéficie d’un tarif de rachat attractif par EDF qui ne reflète pas les prix du marché. D’ici quelques années, ce tarif attractif devrait disparaître, rendant cette production d’électricité moins rentable. L’UCEIV explore donc actuellement une troisième voie de valorisation du biogaz : La production d’un gaz de synthèse par reformage catalytique. Il s’agit de garder le CO2 qui est produit lors de la méthanisation et de le faire réagir avec le méthane pour produire de l’hydrogène, qui, in fine, peut servir à produire un gaz de synthèse, voire un carburant de synthèse. Plusieurs laboratoires de recherche en France et en Europe travaillent actuellement sur cette troisième voie. A L’UCEIV, l’objectif des recherches est de parvenir à créer un catalyseur rentable (c’est-à-dire que ne fonctionne pas avec des métaux onéreux comme le Platine) et qui soit stable dans le temps. Derrière, il y a un vrai enjeu industriel. D’ailleurs, ces recherches bénéficient d’un financement de l’ADEME, du FEDER et de trois industriels gros producteurs de biomasse.
  • La méthanation: Les chercheurs de l’UCEIV travaillent également sur la méthanation, un principe qui consiste à produire du méthane à partir du CO2 et d’hydrogène vert (c’est-à-dire issu des énergies renouvelables). L’intérêt est primordial pour le territoire dunkerquois particulièrement émetteur de CO2 et alors même qu’un projet industriel de production d’hydrogène vert est en cours de concrétisation.

Innocold, l’institut de recherche autour du froid industriel, s’appuie sur la filière GNL

L’implantation d’un terminal méthanier à Dunkerque a conduit à la création d’Innocold, au sein de l’ULCO, en partenariat avec la CUD et Dunkerque LNG, propriétaire du terminal. Cet institut de recherche autour du froid industriel mobilise plusieurs dizaines de chercheurs autour de problématiques liées à la cryogénie vécues par les industriels, comme la résistance des matériaux dans des conditions cryogéniques, ou bien la création de matériaux souples pour le GNL ou encore la préservation des tissus vivants à très basses températures. Ces recherches ont vocation à apporter des solutions aux industriels et à leur offrir des perspectives de développement.

HTTPS://UCEIV.UNIV-LITTORAL.FR/

Sylvain Delenclos, responsable de formation au département Génie Thermique et Energie de l’IUT du Littoral Côte d’Opale

« Notre IUT propose un DUT pour former en deux ans des techniciens supérieurs dans le domaine de l’énergie (production, transport, utilisation et gestion de l’énergie, chauffage et froid industriels, énergies renouvelables). Les jeunes qui sortent de chez nous sont sensibilisés à toutes les technologies liées à la transition énergétique. C’est d’autant plus vrai que nous disposons d’équipements de pointe, comme encore peu d’IUT en ont, pour former nos étudiants. Par exemple, dans la technologie de la méthanisation et de l’hydrogène, deux secteurs qui connaissent un fort développement localement. En cela, nous répondons complètement à notre mission qui consiste à former les futurs techniciens dont les entreprises du territoire auront besoin demain. Nous sommes, par exemple, équipés d’un kit complet pour former aux nouvelles technologies de production, de stockage et de restitution de l’électricité à partir de l’hydrogène. Prochainement, nous recevrons également une unité de méthanisation qui permettra à nos étudiants de produire du biogaz à partir de déchets organiques (achat financé par Agefos PME, GRDF, la Communauté Urbaine de Dunkerque et l’Université du Littoral Côte d’Opale). A ma connaissance, aucun autre département GTE en France ne dispose d’un tel équipement. C’est une vraie plus-value pour le territoire ».

Méthanisation : 3 études importantes à Dunkerque

Pourquoi Dunkerque est le territoire idéal pour développer votre entreprise ?

Téléchargez pour tout savoir