batterie dunkerque
Home Actualités DUNKERQUE, AU CŒUR DE LA VALLÉE DE LA BATTERIE FRANÇAISE
Retour aux Actualités

DUNKERQUE, AU CŒUR DE LA VALLÉE DE LA BATTERIE FRANÇAISE

carte des projets batteries voitures electriques region hauts de franceL’enjeu majeur pour atteindre la neutralité carbone de la France en 2050 est de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les secteurs les plus émetteurs que sont l’énergie (41% des émissions), les transports (24%) et la construction (24%) – Source : AIE, 2021, échelle mondiale.

Le développement du véhicule électrique apparaît comme l’une des solutions de réduction de ces gaz. Cependant, la question des métaux stratégiques nécessaires à la fabrication des batteries électriques et leur recyclage en fin de vie se pose. En juillet 2023, le Conseil Européen a adopté un nouveau règlement qui vise à promouvoir une économie circulaire en réglementant les batteries tout au long de leur cycle de vie. Des objectifs de rendement du recyclage précis ont été fixés à 80 % pour les batteries nickel-cadmium et à 50 % pour les autres déchets de batteries d’ici à la fin de 2025.

Le sujet du réemploi et du recyclage de ces métaux, et donc plus largement de l’économie circulaire, est au cœur de l’électro-mobilité. La Région Hauts-de-France, première région automobile de France avec sept sites de constructeurs, 800 établissements et 55 000 emplois dans la filière, et plus particulièrement Dunkerque, s’inscrivent dans cette direction avec plusieurs projets industriels de grande ampleur.

6 grands projets sur le territoire : de la production au recyclage des batteries

En quelques années, Dunkerque est devenu le centre de la Vallée de la batterie française, avec l’installation de la gigafactory Verkor pour la production de modules de batteries (d’ici 2025), de l’usine de recyclage et de production de cathodes Orano – XTC New Energy (d’ici 2026), de l’usine de fabrication de batterie à l’état solide ProLogium (d’ici 2026) et, plus récemment l’annonce de la création d’une activité de conversion du lithium pour Borax France et d’un projet de recyclage porté par Eramet – Suez. Ces implantations viennent compléter la filière régionale : ACC à Douvrin et Envision à Douai, situées respectivement à 80 et 120 km de Dunkerque.

Au total, près de 8,5 Mds d’€ seront investis dans les prochaines années dans la zone industrialo-portuaire pour produire et recycler des batteries électriques (puissance totale d’environ 64GWh d’ici 2030).

Ces industriels de la batterie n’ont pas choisi Dunkerque par hasard.

LES ATOUTS DU TERRITOIRE SONT NOMBREUX :

  • 3ème port français, excellent raccordement aux réseaux logistiques
  • Une culture industrielle forte, un écosystème dynamique
  • Des sites clefs en main permettant d’envisager une mise en exploitation rapide
  • Une coopération efficace entre tous les acteurs sur le terrain
  • Des matières premières (acier, aluminium) et de l’énergie bas carbone

200 000 tonnes par an d’aciers dits “électriques” seront produit par ArcelorMittal Mardyck dès 2024, un projet de 300 M€ d’investissement. Ces aciers sont destinés aux moteurs électriques en général et se caractérisent par leurs propriétés magnétiques et mécaniques.

60 000 tonnes de lingots d’alliage pour le secteur automobile à partir de 2025 seront produits par Aluminium Dunkerque. L’utilisation de l’aluminium contribue à l’allègement des véhicules

Pour leur production, les véhicules électriques nécessitent plus d’aluminium que les véhicules thermiques. L’utilisation de ce métal, très léger et conducteur, est encore renforcée et devient prépondérante dans la construction du bloc moteur et des batteries. Aluminium Dunkerque produit aujourd’hui 40 000 tonnes de lingots d’alliage pour le secteur automobile et a pour projet d’accroître cette capacité de 50%. Parmi ces 20 000 tonnes supplémentaires, un tiers sera composé d’aluminium recyclé à partir de véhicules en fin de vie. »

Emmanuel Macron, président de la république, lors de sa venue à Aluminium Dunkerque en 2023

Chaîne de valeur pour l’électrification des véhiculeschaîne de valeur pour l'électrification des véhicules

ORANO – XTC NEW ENERGY

Expertise : Orano, opérateur international reconnu dans le domaine des matières nucléaires.

Projet : Orano et XTC New Energy ont signé des accords en vue de créer deux co-entreprises dédiées à la production des matériaux actifs de cathode (CAM) et leurs précurseurs (P-CAM) pour les batteries de véhicules électriques, ainsi qu’un laboratoire de R&D commun.

Pour ces deux usines qui seront implantées à Dunkerque sur une superficie de 53 hectares, les deux groupes industriels prévoient une participation et une gouvernance en miroir : l’usine P-CAM sera détenue par Orano (51 %) et XTC New Energy (49 %), celle de CAM par XTC New Energy (51 %) et Orano (49 %). Ces usines utiliseront principalement la technologie NMC (Nickel Manganèse Cobalt), majoritairement utilisée en Europe et essentielle pour la production et la performance des batteries de véhicules électriques.

Orano prévoit aussi l’implantation et l’exploitation d’une usine de recyclage de batteries à proximité des installations de fabrication de P-CAM/CAM sur le même site. Ce projet global doit permettre de contribuer à créer une chaîne de valeur complète et pérenne en France et répondre aux objectifs de décarbonation de la France et de l’Europe.

Échéances : Première mise en service : usine CAM en 2026.

Quelques chiffres sur ORANO

  • 3 usines 
  • 1 laboratoire de R&D
  • 53 hectares 
  • 1,5 milliards d’€ d’investissements 
  • 1 700 emplois créés

Dans un contexte de développement très important des véhicules électriques en Europe, nous sommes très heureux chez Orano et XTC New Energy que notre projet ait été retenu par le Grand port maritime de Dunkerque pour accueillir trois usines de fabrication de P-CAM, de fabrication de CAM, et de recyclage. Ce beau projet devrait non seulement répondre aux besoins des constructeurs automobiles et des gigafactories mais aussi contribuer à la mobilisation d’emplois qualifiés et valorisants vis-à-vis des grands enjeux climatiques et d’autonomie industrielle.

Thomas BRION Directeur du projet pour les usines de P-CAM et CAM à Dunkerque

Inauguration Orano - Cyril Crespeaubatterie getty image juan maria pazos alfonso

PROLOGIUM :

Expertise : Leader mondial dans le développement et la fabrication de batterie à l’état solide de nouvelle génération.

Projet : Implantation d’une gigafactory dédiée à la production des batteries à l’état solide pour véhicules électriques.

Échéances : Démarrage des travaux dès 2026, démarrage de l’activité en 2030.

Quelques chiffres sur PROLOGIUM

  • 5,2 milliards d’€ d’investissements
  • 3 000 emplois directs
  • 180 hectares
  • à l’horizon 2030 l’usine déploiera une capacité annuelle de 48GWh, ce qui permettrait d’équiper 500 000 à 750 000 voitures électriques par an

Afin d’accélérer la transition vers une mobilité décarbonée, ProLogium s’engage à introduire dans la vie quotidienne du grand public des batteries à l’état solide alliant performance exceptionnelle, viabilité commerciale et une empreinte environnementale réduite. Le projet d’implantation d’une gigafactory à Dunkerque est la clé de cet objectif, et ce centre de production située dans la vallée des batteries du Nord de la France pourra profiter d’énergies décarbonées et en même temps de la puissance de cet écosystème de batterie avec des talents dans la région des Hauts-de-France.

Lire la suite

Vincent YANG PDG et fondateur de ProLogium

usine Prologium

VERKOR :

Expertises : Production de batteries bas-carbone et haute performance.

Projet :Implantation d’une unité de production de modules pour batteries électriques à destination du secteur automobile principalement.

Echéances : Démarrage progressif de l’activité en 2025 (1ère phase), échéance finale 2027.

Quelques chiffres sur VERKOR

  • 1,5 milliards d’€ d’investissements
  • 1 200 emplois directs
  • 150 hectares
  • 16 GWh, la puissance développée de 16 GWh d’ici 2027
  • 300 000, alimenter en batterie électrique 300 000 véhicules par an
  • 4 à 5 fois, une empreinte carbone 4 à 5 fois inférieure aux batteries fabriquées en Chine

Depuis juillet 2020, Verkor s’est donné une mission : accélérer la production de batteries haute performance et bas carbone en Europe. Portée par des équipes talentueuses et des partenaires engagés, nous sommes fiers de valoriser un modèle de mobilité plus respectueux de l’environnement et ainsi favoriser la transition énergétique. Après l’inauguration de notre Verkor Innovation Centre à Grenoble, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre avec la construction de notre première Gigafactory à Dunkerque dont les travaux débuteront cette année. Notre implantation dans les Hauts-de-France nous permet de participer à la création d’un nouvel écosystème lié à l’industrie de la batterie en intégrant l’ensemble de chaine de valeur depuis les matériaux et équipements industriels jusqu’au recyclage.

Benoit LEMAIGNAN Co Founder & CEO Verkor

vue aerienne synthese gigafactory verkor dunkerque

BORAX FRANCE :

Expertise : Entreprise historique de Dunkerque, Borax français transforme des oxydes de bore en borates de spécialité.

OUVRIER AVEC UN CASQUE BLANC BORAX FRANCAIS DUNKERQUE web-©Michel GUILBERT DUNKERQUE

Projet à l’étude : Le groupe étudie la faisabilité d’ouvrir une ligne de conversion de lithium, un composant indispensable à la fabrication de batteries électriques. Le carbonate de lithium serait raffiné en hydroxyde de lithium (12 000 t/an) pour être envoyé chez des fabricants de composants de batterie. L’étude en cours considère les meilleures options d’intégration de la nouvelle unité, afin d’optimiser la consommation d’eau et de satisfaire les critères de réduction des émissions de CO2.

ERAMET – SUEZ :

Expertise : ERAMET – SUEZ – Recyclage de batteries lithium-ion.

Eramet, leader minier et métallurgique européen et SUEZ, leader dans les solutions circulaires dans l’eau et les déchets, ont choisi Dunkerque pour leur usine commune de recyclage de batteries de véhicules électriques lithium-ion. Le démarrage de la production devrait avoir lieu en 2025, sous réserve de la décision finale d’investissement.

Les deux partenaires combinent leurs expertises : SUEZ en matière de collecte, tri, préparation, démantèlement et recyclage des matières issues des batteries; Eramet pour la technologie permettant de recycler les métaux stratégiques des batteries. Le projet prévoit d’accueillir sur le site de Dunkerque deux installations :

  • une usine « amont » de démantèlement et de production de blackmass, un concentré métallique de nickel, cobalt, manganèse, lithium et graphite. Le démarrage cible est prévu pour 2025.
  • une usine « aval » d’hydrométallurgie pour extraire et purifier les métaux stratégiques de la blackmass. Le début des opérations est prévu pour 2027.

Quelques chiffres sur ERAMET – SUEZ

  • 50 kt de modules de batteries par an, équivalant à 200 000 batteries de voitures électriques
  • 18 hectares

ERAME - SUEZ

DUNKERQUE, TERRITOIRE D’INDUSTRIE ET DE MOBILITÉ DÉCARBONÉES

Découvrez notre brochure
photo de couverture de la brochure décarbonation 2023