panoramique Dunkerque port
Home Investissements LE TERRITOIRE DUNKERQUOIS, PRÉCURSEUR DE L’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE
Retour aux Investissements

LE TERRITOIRE DUNKERQUOIS, PRÉCURSEUR DE L’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE

schéma vert ecologie industrielle

Pionnier et innovant. C’est ainsi que peut se définir le territoire de Flandre-Dunkerque en matière d’écologie industrielle, avec des exemples très concrets.

 

Dès 1962, EDF y installe une centrale thermique fonctionnant avec les gaz de process de l’aciériste Usinor (aujourd’hui ArcelorMittal) tout juste implanté à Dunkerque. Cette centrale a depuis été déconstruite mais remplacée par DK6, en 2005. Centrale à cycle combiné gaz d’une puissance de 800 Mégawatts, DK6 est portée par le groupe ENGIE et permet de valoriser chaque année, 5 milliards de m3 de gaz sidérurgiques provenant de ArcelorMittal. En 1986, ce sidérurgiste est aussi à l’origine de la création du réseau de chaleur de Dunkerque, le plus important de France, grâce à la récupération de la chaleur industrielle fatale issue de ses hauts fourneaux. Ce réseau permet de chauffer, aujourd’hui encore, 16 000 logements collectifs et bureaux et d’éviter l’émission de 30 000 tonnes par an de CO2.

L’implantation d’une centrale nucléaire à Gravelines au début des années 80 a également permis un autre projet d’économie circulaire notable : dès 1991, une ferme aquacole, élevant des bars et des daurades, a pu voir le jour grâce à la convention signée avec EDF pour lui fournir gracieusement les eaux réchauffées du circuit secondaire de la centrale nucléaire. Aquanord produit actuellement 1 500 tonnes de poissons chaque année. Les eaux chaudes de la centrale nucléaire ont trouvé une nouvelle application depuis 2017 avec l’entrée en fonctionnement du terminal méthanier de Dunkerque. Grâce à la construction d’un tunnel entre les deux structures, les eaux chaudes réchauffent le gaz naturel liquéfié (GNL), permettant sa rémission à l’état gazeux, avant de l’envoyer dans le circuit de distribution.

Le CVE (Centre de Valorisation Énergétique) et le CVO (Centre de Valorisation Organique), ouverts en 2007 par la Communauté Urbaine de Dunkerque, sont aussi deux exemples d’écologie industrielle réussis. Le traitement des déchets non valorisables par le CVE permet de produire chaque année 48 000 MWh d’énergie électrique. Quant au CVO, il est à l’origine de la valorisation de 22 000 tonnes de déchets organiques en 6 700 tonnes de compost utilisé pour fertiliser les terres agricoles.

Les industriels dunkerquois ne sont pas les seuls à se lancer dans l’aventure de l’économie circulaire. Ainsi, en 2015, la start-up Écomairie a lancé le site internet du même nom. Son objectif : offrir aux particuliers la possibilité de poster une annonce pour faire don ou pour vendre à petit prix des objets ou des “fins de chantier” dont ils n’ont plus l’utilité afin de limiter les dépôts aux encombrants.

La Communauté de Communes des Hauts de Flandre (CCHF) n’est pas en reste. Labellisée « territoire démonstrateur Rev3 » pour l’expérimentation de technologies innovantes, la CCHF travaille en partenariat avec des entreprises locales pour la mise en place d’un réseau de chaleur approvisionné aux anas de lin pour chauffer le futur centre aquatique. D’autres projets sont également à l’étude.

Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que le territoire abrite depuis 2001, Ecopal, l’une des premières associations dédiées à l’écologie industrielle de France. Forte de plus de 100 adhérents, l’association est désormais identifiée à l’international et soutenue par Suren Erkman, spécialiste mondial de l’écologie industrielle. Ecopal, vient, en lien avec la Communauté Urbaine et l’agence d’urbanisme de Dunkerque et en s’appuyant sur les travaux de Suren Erkman, de produire la première « toile industrielle » qui recense les opportunités à saisir pour développer l’économie circulaire dans le bassin d’emploi.

    Chapitres
LE TERRITOIRE DUNKERQUOIS, PRÉCURSEUR DE L’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE

Pourquoi Dunkerque est le territoire idéal pour développer votre entreprise ?

Téléchargez pour tout savoir