panoramique Dunkerque port
Home Investissements Vers le déploiement d’une filière hydrogène à Dunkerque
Retour aux Investissements

Vers le déploiement d’une filière hydrogène à Dunkerque

Vers le déploiement d’une filière hydrogène à Dunkerque

L’agglomération dunkerquoise est un territoire historique de déploiement de l’hydrogène avec par exemple le premier démonstrateur d’injection d’hydrogène dans le réseau de gaz. Des projets nouveaux de production et d’utilisation d’hydrogène décarboné sont en cours et d’autres à l’étude.

TITRE 1

Projet DRI : ArcelorMittal étudie la mise en œuvre d’une solution innovante pour produire de l’acier bas carbone en partenariat avec Air Liquide. Le projet vise à combiner une usine DRI avec des fours à arc pour produire de la fonte. Le projet prévoit l’utilisation d’hydrogène à faible teneur en carbone et permettrait de réaliser des économies de CO2. Ce partenariat entre Air Liquide et ArcelorMittal est une première étape vers la création d’un écosystème à la pointe des solutions bas carbone en matière d’hydrogène et de captage du CO2 qui sera une source de compétitivité et d’attractivité pour les différents acteurs du bassin industriel et portuaire de Dunkerque.

H2V59 projette de produire 28 000 T d’hydrogène par an d’ici 2023 (2 tranches) avec extension envisagée à 70 000 annuelles d’ici 2028 (5 tranches).

Tout savoir sur DUNKERQUE 1ER HUB CO2 ET H2 DÉDIÉ À LA DÉCARBONATION

« Nous sommes persuadés que l’hydrogène est le carburant du futur et qu’il sera utilisé pour la propulsion des navires, des barges et péniches mais aussi des camions et des engins de manutention. Il y aura également des débouchés dans l’industrie, notamment sidérurgique où des projets sont en cours pour changer le process de fabrication de l’acier afin de pouvoir utiliser l’hydrogène comme agent réducteur à la place du charbon, gros émetteur de CO2 et de polluants en général. »

                  Jean-Marc Léonhardt, Directeur général, H2V. EN SAVOIR PLUS

TITRE 2

SHYMED : (Hynamics – EDF) (Solution Hydrogène pour les Mobilités Electriques du Dunkerquois) : Le projet prévoit la mise en service en janvier 2024 d’une station de production et de distribution d’hydrogène vert d’une puissance de 1 MW sur le site du Centre de Valorisation Energétique de Dunkerque pour alimenter notamment des bus et des Bennes à Ordures (BOM).

La Communauté Urbaine de Dunkerque, EDF, Hynamics (filiale à 100% d’EDF), DALKIA Wastenergy et Transdev collaborent à ce projet qui permettra d’éviter l’émission de 1200 T de CO2 dès l’année 2024, puis environ 2 200 T/an à moyen terme.

C2FUEL (Engie) : Le projet vise à développer des technologies compétitives de capture et de conversion du CO2 pour le remplacement des combustibles fossiles. Le consortium C2FUEL démontrera, à une échelle industriellement pertinente, la capture du CO2 des effluents gazeux industriels et sa conversion en acide formique et en diméthyléther en tant que vecteurs d’énergie chimique. Ces e-carburants seront utilisés localement pour le transport par navette maritime/ camion ainsi que le transport et le stockage d’électricité verte.

Le concept bénéficiera d’un emplacement particulièrement stratégique puisque démontré à Dunkerque, en France, entre la centrale électrique à cycle combiné DK6, l’aciérie ArcelorMittal et l’un des principaux ports européens, comme une vitrine solide pour une future reproduction. Le CO2 présent dans les gaz de haut fourneau sera sélectivement éliminé et combiné à de l’hydrogène vert généré par électrolyse de l’eau. De plus, le système est alimenté en électricité renouvelable. Il permettra à la fois de réutiliser les émissions de CO2 de l’usine sidérurgique, le surplus d’électricité dans la région de Dunkerque et d’améliorer les performances opérationnelles et environnementales du cycle combiné DK6.

Le consortium du projet C2FUEL est composé de 11 partenaires de 7 pays. Le projet a reçu 4 millions d’euros de financement par le programme de recherche et d’innovation de l’Union Européenne Horizon 2020 (subvention n° 838014).

Little Cithy (Engie), GRHYD, 1er projet Power to gas en France, réalisé à Cappelle la Grande, piloté par ENGIE en partenariat avec la CUD et 9 autres partenaires, a démontré la faisabilité technique et la pertinence environnementale d’un gaz urbain plus vert avec des résultats très prometteurs.

20% d’hydrogène en volume dans le gaz naturel amène :

  • Moins 6% des émissions de CO2 (20 t CO2eq. évitées par an),
  • Moins 63% de CO,
  • Moins 42% NOx.

Dans la suite de GRHYD, ENGIE lance une étude de préfaisabilité d’un nouveau projet dénommé « Little Cithy », allant un pas plus loin dans l’intégration de l’hydrogène pour les besoins énergétiques de l’habitat sur un éco-quartier de Cappelle-la Grande , en partenariat avec la CUD, la Ville de Cappelle la Grande, la Région Hauts de France et le promoteur SIA Habitat.

« Dunkerque est exceptionnel par son dynamisme industriel, portuaire et énergétique. Ce « phare » éclaire aujourd’hui une nouvelle voie pour les territoires portuaires européens et au-delà : inventer une économie portuaire décarbonée propice au développement économique vecteur d’emplois et de lutte contre le réchauffement climatique. »

                  Julien Pattin, Délégué Régional Hauts-de-France, Engie. EN SAVOIR PLUS

La décarbonation de l’industrie française passe par DUNKERQUE
CLIQUEZ ET DECOUVREZ POURQUOI

Vers le déploiement d’une filière hydrogène à Dunkerque

Pourquoi Dunkerque est le territoire idéal pour développer votre entreprise ?

Téléchargez pour tout savoir